Alliance Forêts Bois incite les forestiers à exploiter leurs bois mûrs


Documents presse à télécharger

CP Alliance Forêt Bois lance l'appel aux bois dormants (V6)
Nom du fichier : cp-alliance-foret-bois-lance-lappel-aux-bois-dormants-v6.pdf (664 KB)
Légende : CP Alliance Forêt Bois lance l'appel aux bois dormants (V6)

« L’ APPEL AUX BOIS DORMANTS »
dans un contexte économique favorable 
Alliance Forêts Bois
incite les forestiers à exploiter leurs bois mûrs

Prise de conscience écologique entrainant une moindre appétence pour les bois tropicaux… nouveaux marchés pour l’industrie et les forêts européennes… demande en forte croissance portant sur des volumes conséquents … besoin important d’approvisionnement en bois d’oeuvre… 2018 trace de nouvelles perspectives pour les marchés du bois.

Tenant compte de cette conjoncture particulièrement favorable, Stéphane Vieban – Directeur Général d’Alliance Forêts Bois, 1er Groupe coopératif forestier de France – adresse un message positif aux forestiers, en les incitant à faire dès maintenant le bon calcul « Exploitez vos bois mûrs et renouvelez votre capital en reboisant. »

Une embellie économique générale, dont le bois bénéficie

Stéphane Vieban : « L’économie mondiale sort de dix ans de crises : 2008-2009, crise financière ; 2014-2016, crise européenne de la dette souveraine. Enfin, 2017 aura été une année d’apaisement, avec – au deuxième semestre – une réelle reprise permettant une croissance mondiale de 3,6 %, contre 2,4 % en 2016. Le premier trimestre 2018 reste sur cette forte dynamique et tout semble démontrer que cela devrait se poursuivre tout au long de l’année. Notre filière forêt-bois bénéficie aussi de cette embellie, nous ne pouvons qu’en être satisfaits ! »

De nouveaux marchés pour l’industrie et les forêts européennes

En accompagnement de cette reprise économique générale, d’autres facteurs liés à des décisions politiques, telles que la renégociation de l’accord de libre échange nord américain, les mesures protectionnistes sur la vente des produits forestiers dans la zone de l’Union Economique Eurasiatique, ou encore les mesures environnementales prises par la Chine, limitant les exploitations forestières sur son territoire, ont modifié les flux de bois internationaux et ont ouvert de nouveaux marchés pour l’industrie et les forêts européennes.

Vers une demande croissante

Le comportement des consommateurs européens délaissant les bois d’origine tropicale et les améliorations conjoncturelles observées dans les pays producteurs de bois sortant actuellement de la récession, tels que le Brésil et la Russie, influent également sur ce marché mondial en croissance. La Chine importe actuellement à elle seule près de 40 millions de m3 de bois rond et 20 millions de m3 de bois scié par an !
Ces volumes vertigineux illustrent la demande croissante de bois, et ouvrent des perspectives positives pour les forêts françaises.

L’augmentation de cette demande entraine inévitablement aujourd’hui, une hausse des prix du bois. Pin, Peuplier, Chêne, Douglas, Épicéa… la demande des industriels est au diapason de l’économie mondiale, et cela sur l’ensemble des produits bois d’oeuvre toutes essences confondues, sur tout le territoire.
A court terme, une stabilisation, ou plutôt un équilibre des marchés, se produira, avec sans aucun doute une réponse nationale aux demandes locales.

Alliance Forêts Bois : l’interface entre la forêt et les marchés du bois

Intervenant sur toute la moitié ouest de la France, pour le compte de 40 000 propriétaires forestiers privés adhérents, la coopérative évalue aujourd’hui à plusieurs dizaines de millions de m3, les bois sur pieds en âge d’être exploités.
Située à l’interface entre la forêt et les marchés du bois, la coopérative, qui développe une expertise économique et technique, assure le regroupement d’une offre de bois dispersée sur le territoire, et permet ainsi à l’ensemble de ses adhérents d’accéder en toute sécurité aux marchés les plus efficients, au sein d’un réseau de plus de 500 clients industriels.

La stratégie de commercialisation de la coopérative Alliance Forêts Bois est de valoriser les bois de ses adhérents sur les marchés locaux, tout en étant à l’écoute des marchés hors frontières. L’opportunité offerte par l’embellie économique actuelle, doit aujourd’hui résonner chez chaque propriétaire forestier.
Cette gestion pro-active de la forêt cultivée permet de limiter les « bois dormants ». Exploiter ses bois mûrs et renouveler son capital en reboisant, c’est le bon calcul pour le futur, à faire maintenant.

Message à l’intention des propriétaires forestiers
exploitez vos bois mûrs dès aujourd’hui !

Peupliers de plus de 15 ans… Pins maritime de plus de 45 ans… Chênes/Hêtres de plus 90 ans… Douglas et Epicéa de plus de 50 ans… Leur âge d’exploitabilité est atteint, il faut donc penser à les couper, dans le cadre d’un programme d’exploitation durable mais également de reboisement.
Légalement, dans un délai maximum de 5 ans après la coupe, les parcelles doivent être replantés précise Stéphane Vieban, dont la coopérative est aussi le 1er reboiseur de France.

À propos d’Alliance Forêts Bois :

Alliance Forêts Bois est le 1er groupe coopératif forestier de France, créé et administré par des propriétaires forestiers privés :

  • présent sur tout le grand sud-ouest
  • au service de 40 000 propriétaires forestiers adhérents, au travers de 13 agences territoriales
  • générant près de 1 800 emplois directs et induits

3 métiers phares et complémentaires

  • Conseil Forestier
    « Gérer et rentabiliser durablement les forêts de nos adhérents »
  • Travaux de Sylviculture
    Planter, entretenir, améliorer : « cultiver les forêts »
  • Exploitation et Commercialisation des bois
    « Valoriser les bois de nos adhérents et répondre aux besoins de l’industrie »

Chiffres clés annuels du groupe Alliance
20 millions d’arbres plantés, soit 17 000 ha de reboisement
57 000 ha de travaux sylvicoles
3 millions de m3 de bois mobilisés et commercialisés

Télécharger (PDF, 664KB)