La célèbre chocolaterie “Maison Darricau” fête ses 100 ans


Documents presse à télécharger

Dossier de presse Darricau
Nom du fichier : dossier-de-presse-darricau.pdf (1 MB)
Légende : Dossier de presse Darricau

LOGO_DARR_100_ANS_FLASH

Pour son centenaire,
la Maison Darricau intronise une nouvelle génération

En 1915 la Maison Darricau ouvrait Place Gambetta une adresse qui, depuis, accompagne le parcours gourmand des familles girondines, celui des touristes et des entreprises sensibles à la réputation de l’artisan chocolatier.

Un “trésor national” bordelais
En 100 ans, le nom de Darricau n’a jamais quitté le fronton du 7 place Gambetta, s’adaptant aux évolutions d’une maison ouverte en 1915 par Joseph Darricau. En 1931, son épouse Marie revend l’affaire à Maria Garrigue, pâtissière à Pau et arrière grand-mère de l’actuel propriétaire Michel Garrigue.

La lignée des Garrigue va alors marquer de son empreinte cette institution, initialement salon de thé-pâtisserie, à laquelle va être associée l’activité traiteur. En 1994, Laurence et Michel Garrigue revoient le positionnement de leur maison en se recentrant exclusivement sur le chocolat. Et, pour fêter le centenaire de Darricau, l’arrivée de leur fils Clément (22 ans et 4ème génération), annonce que la passation de savoir-faire est en marche.

Des collections et des créations
Chaque Noël et temps de Pâques, les bordelais attendent avec curiosité de voir quelle composition poétique va habiter la vitrine, quel tableau original va associer la création contemporaine à ces fêtes traditionnelles. Ainsi, sont restés dans nos mémoires la ligne “arts primitifs” (Pâques 2003), les matriochkas (Pâques 2012), la vitrine Japon (Pâques 2013) et ses plateaux de sushis devenus une fabrication permanente.

Créées par Michel Garrigue, 70 variétés de bonbons de chocolat exacerbent les arômes de grands crus de cacao sélectionnés, en les associant avec des épices, des fruits, des végétaux (basilic, roquette, wasabi, gingembre de Hong Kong, thé vert, thym…), des fleurs/fruits (coco à la rose, coco au citron…).

Devenus la signature de Darricau “chocolate factory”, quelques bonbons marquent l’évolution des goûts et des modes de consommation du chocolat : le Pavé en souvenir du commerce portuaire, Le Grain de Sable les embruns en plus, Le Timut aux notes de pamplemousse et yuzu, le Pétillant une explosion en bouche, le Pistou ensoleillé au basilic frais et les Sushis aux saveurs japonisantes…

Béret Basque… pâtisserie revival dont on est tous toqués
Dans les années 30, lorsque Samuel et Rodolphe Garrigue créèrent le béret Basque, il devint vite une addiction et un rituel. Le tout Bordeaux lui réservait son “tea time” et sa sortie de la messe. Pour fêter ses 100 ans, Darricau relance la fabrication de ce qui sera son unique pâtisserie. Tout un symbole!

Télécharger (PDF, 1.46MB)