Obligation d’étiquetage de la présence de Protéines Allergisantes dans les Vins : une innovation EXCELL


Documents presse à télécharger

Communiqué de presse
Nom du fichier : cp_excell_allergenes-v2.pdf (327 KB)
Légende : Communiqué de presse

Obligation d’étiquetage de la présence de Protéines

Allergisantes dans les Vins : une innovation EXCELL

Les vins ou les moûts, clarifiés ou stabilisés avec des produits œnologiques contenant certaines protéiques peuvent induire des réactions de type allergie chez certains consommateurs sensibles. Depuis le 1er Juillet 2012, le règlement UE 579/2012 impose l’étiquetage du risque potentiel d’allergènes sur les bouteilles de vin. Cependant, les vins pouvant faire la preuve d’une absence totale d’allergènes sont dispensés de cette mention peu excitante sur l’étiquette.

Jusque-là, les tests employés par tous les laboratoires offrant le dosage des allergènes dans les vins mettent en place un test de type ELISA (immuno-détection par réaction anticorps-antigènes) qui est spécifique de chaque protéine recherchée et qui donne d’un laboratoire à l’autre des résultats extrêmement variables.

Cette variation inhérente au principe même du dosage peut donner lieu à des contestations à l’étranger lors des contrôles à l’importation… Ainsi, pour détecter la Caséine (protéine du lait utilisée pour la clarification et l’élimination de l’oxydation des vins blancs et rosés), l’ovalbumine (protéine de l’œuf utilisée pour la clarification des vins rouges) et le Lysozyme (protéine de l’œuf employée pour le contrôle des bactéries lactiques), il était jusque-là nécessaire de réaliser trois séries de tests et d’assumer leur coût cumulé pour s’affranchir de l’obligation d’étiquetage.

Le Laboratoire EXCELL a développé une nouvelle technique d’analyse simultanée de ces trois groupes d’allergènes dans les vins. Désormais, une seule analyse est suffisante pour contrôler la présence de traces d’allergènes en dessous du seuil de détection limite imposé au niveau international (< 0,2 ppm) et s’affranchir ainsi de l’obligation d’étiquetage à un coût bien plus compétitif (1/3) avec des délais inégalés quel que soit le type de vin !

En cas d’absence de résidus quantifiables, EXCELL délivre une attestation garantissant la non-détection de protéines allergisantes à destination des producteurs, négociants, importateurs et distributeurs.

La technologie développée permet d’envisager la quantification simultanée des protéines allergisantes de poisson (paravalbumines présents dans l’ichtyocolle et dérivés) et de céréales (gluten) dans un futur proche.

Pour plus d’info :

http://www.labexcell.com/modules/bulletinstechniques/file/allerg_nes_vin_rev0.pdf

Laboratoire EXCELL

Parc Innolin – 10 rue du golf – 33701 Mérignac cedex – Tél +33 (0)5 57 92 02 10 – contact@labexcell.comwww.labexcell.com

Télécharger (PDF, 327KB)